Auteur

Directeur associé

Alternego

La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a annoncé que le gouvernement prendrait en charge 100% des coûts de formation pour les salarié·e·s au chômage partiel. Notre experte en innovation sociale, Marie Donzel, éclaire les enjeux de cette mesure.

Philippe Emont

Diplômé de l’Université Paris IV, de l’Institut Catholique de Paris et de l’EGE, il a travaillé sur des questions de responsabilité sociale et sur la mise en place d’instances de dialogue multilatérales dans des contextes polémiques. Formateur et consultant, il intervient depuis 2007 sur des missions de facilitation, de concertation et de gestion des risques psychosociaux. Son champ d’expertise porte sur la question du Dialogue Social, il est notamment co-auteur de « Gérer les risques psychosociaux » (ESF, 2012) et « Le Dialogue social : prenez la parole ! » (ESF, 2014). Il a également contribué à l’ouvrage collectif Psychotraumatologie du travail avec son article « Le dialogue social à l’épreuve de la psychotraumatologie du travail » (Armand Colin, 2016).

Ses dernières parutions

L’œil de l’experte : La prise en charge à 100% de la formation professionnelle

La RSE, ce miroir de nos préoccupations

La loi travail n’est pas une négociation

De quel dialogue social avons-nous (vraiment) besoin ?